Blog

App Store Optimization : le guide du référencement d’application mobile

Alors que le nombre d’applications qui existent a explosé ces dernières années, Google Play et Apple Store apparaissent comme les deux principales boutiques d’applications pour les mobinautes.

Si je vous dis « référencement », la première chose qui vous vient à l’esprit est certainement le SEO (Search Engine Optimization), ou l’art d’être bien positionné dans les résultats des moteurs de recherche.

Mais à l’heure où la navigation sur smartphone est en plein essor et où de plus en plus d’entreprises créent leur propre application mobile, il serait bon de se détourner de Google quelques instants pour regarder du côté des app stores.

Apple Store, Google Play Store… Ces boutiques d’applications attirent des millions de visiteurs, dont beaucoup effectuent des recherches « in-store » pour trouver l’app dont ils ont besoin. Et si la votre apparaissait en tête de liste grâce à l’App Store Optimization (ASO) ?

Dans l’article qui suit, nous allons évoquer ensemble cette optimisation, et comment vous pouvez procéder pour être le plus efficace possible.

 

Qu’est-ce que l’App Store Optimization

Commençons par clarifier la notion d’app store optimization. Optimiser son application au sein d’un store revient à travailler son référencement naturel.

Lorsqu’un utilisateur effectue une recherche sur un marché d’applications, par exemple l’Apple App Store, il obtient une série de résultats classés par pertinence, selon un algorithme particulier :

résultat de recherche sur l'app store

Exemple de résultat de recherche pour le mot-clé « retouche photo »

Vous l’aurez compris, le fonctionnement n’est pas bien différent de celui de Google ou de Bing : tout part d’une requête tapée par l’utilisateur dans une barre de recherche.

Comme en SEO, c’est donc par là qu’il faut commencer : la recherche de mots-clés. Votre but est de trouver les meilleurs termes et expressions à utiliser pour décrire votre appli et la faire ressortir en tête des résultats.

Comme pour un site web qui va apporter une réponse à un internaute à travers un résultat sur les moteurs de recherche, le mobinaute va rechercher une application qui réponde à son besoin. C’est dans ce cadre que l’optimisation intervient et devient nécessaire pour bénéficier d’une visibilité auprès de ses futurs utilisateurs.

Le travail sur votre référencement in-store va vous permettre de développer votre visibilité organique, et ainsi le trafic sur votre page d’application.

Pour ce faire, il existe des outils spécialement conçus pour l’ASO qui vous aideront, entre autres, dans votre recherche de mots-clés (mais, faute de mieux, vous pouvez aussi utiliser des outils de recherche plus « traditionnels »).

En étudiant les volumes de recherche, le positionnement de vos concurrents sur différentes requêtes et bien d’autres critères, vous pourrez déterminer les keywords les plus appropriés.

Mais le travail d’optimisation ne fait que commencer : il faut maintenant utiliser ces expressions clés à bon escient.

Les facteurs de ranking sur lesquels reposent les algorithmes des app stores sont similaires à ceux des moteurs de recherche traditionnels à bien des égards, mais ils ont tout de même certaines subtilités.

Si la totalité les paramètres pris en compte ne sont pas connus, voici les 4 plus importants.

 

1. Le nom, le sous-titre et la description de l’application

Le nom et la description de l’application font partie des piliers du référencement sur les app stores. Leur optimisation repose sur deux grands principes :

  • Ils doivent contenir les mots-clés ciblés ;
  • Il doivent apporter une valeur ajoutée, un élément de différenciation.

Le premier principe s’explique par des pures raisons de SEO : pour qu’une app apparaisse dans les résultats de recherche pour un keyword donné, ce dernier a tout intérêt à figurer dans le nom.

Le second principe est davantage tourné vers l’utilisateur : il s’agit de le convaincre de télécharger votre appli, et pas celle des autres, en vous différenciant.

Attention, le nom (ainsi que le sous-titre sur l’Apple Store) se doit d’être bref et très explicite. Non seulement, il existe une limite de caractères (voir plus bas), mais le nom est aussi tronqué dans les résultats (sur l’Apple Store, par exemple, seule une quinzaine de caractères apparaissent) :

taille du nom sur l'app store

Il est donc préférable d’intégrer votre mot-clé principal au début du titre de l’app et de ne placer les termes secondaires et expressions de longue traîne qu’après.

Veillez également à inclure vos keywords dans votre description, qui est quant à elle bien plus longue :

  • Sur Google Play Store, la description est un facteur de référencement : les mots-clés y sont donc indispensables ;
  • Sur l’Apple Store, la description n’est pas un facteur de ranking, mais intégrer des mots-clés pertinents servira l’expérience utilisateur.

En outre, soignez particulièrement votre description abrégée (qui est en fait le début de votre description longue) pour donner envie aux utilisateurs de télécharger l’app.

Enfin, pour vous aider à vous y retrouver, voici un tableau récapitulatif des limites de caractères des différents champs sur les deux principaux app stores :

Apple Store Google Play
Nom de l’app 30 caractères 50 caractères
Sous-titre 30 caractères Inexistant
Description abrégée 170 caractères 80 caractères
Description longue 4000 caractères 4000 caractères
Liste de mots-clés 100 caractères Inexistant

 

On doit y retrouver les mots clés qui la caractérisent, que ce soit dans le titre (40 caractères) comme dans la petite description associée (80 caractères) pour le Play Store ou le sous-titre (30 caractères) pour l’Apple Store.

Complétez ceci avec un travail sur la « grande » description de votre application (4000 caractères), qui fait office de manifeste, et qui doit à la fois expliquer clairement son utilité et convaincre les mobinautes de la découvrir.

Description application mobile
Attention
Prenez garde à ne pas être trop promotionnel ou trop dans « l’optimisation ».

Comme pour le référencement naturel, tout l’enjeu et la difficulté, c’est de conserver une expression écrite qui soit naturelle et pensée pour des internautes comme vous et moi. Ceci est particulièrement défendu par Google et tous les moteurs de recherche ou boutiques d’applications qui peuvent sanctionner les comportements jugés abusifs.

Au-delà de la partie textuelle de votre page d’application, pensez également à tous les éléments visuels. Que ce soit les images, captures d’écran ou encore vidéos de l’application, tout doit permettre de comprendre le fonctionnement et ce pourquoi elle est indispensable pour votre cible.

Visuels application mobile

Cherchez donc à vous démarquer par vos visuels, ou encore par votre icône d’application qui peuvent vous offrir de meilleurs résultats en termes de trafic et de conversion.

Bien entendu, ceci ne va pas directement impacter le référencement de votre application mobile. En revanche, en augmentant le trafic et la conversion par la réassurance et l’attractivité liées à l’utilisation de visuels/vidéos, vous impactez indirectement votre référencement.

 

2. Les notes et les évaluations

Autre facteur clé sur les boutiques d’applications : les notes et évaluations.

Les évaluations et avis des mobinautes qui ont testé l’application. Plus ils sont nombreux et positifs, plus cela donne des signaux positifs aux personnes visitant votre page d’application mais aussi aux stores.

évaluations sur les app stores

Mettez en place une stratégie pour inciter vos utilisateurs à évaluer votre appli : le nombre, la récence et la qualité des avis reçus sont autant d’éléments qui impactent le SEO sur les app stores.

Qui plus est, les évaluations positives rassurent les autres utilisateurs et les incitent à télécharger l’app ; très important, étant donné que les téléchargements sont eux-mêmes pris en compte par les algorithmes.

 

3. Les téléchargements

La popularité est un facteur important en ASO : plus une app est téléchargée, plus l’algorithme va la considérer comme qualitative et utile pour les utilisateurs.

Par conséquent, elle sera mise en avant dans les résultats de recherche.

Mais alors, comment booster vos téléchargements ?

  • Plus simple à dire qu’à faire : créez une application mobile de qualité qui sera appréciée et recommandée par ses utilisateurs ;
  • Récoltez des avis positifs ;
  • Optimisez la page de votre app, en soignant non seulement le titre et la description, mais aussi les aperçus et les captures d’écran ;
  • Créez une icône attrayante et différenciante.
page d'application optimisée

Un facteur important, l’intensité des téléchargement, qui est dépendante du nombre de téléchargement et de la page de temps sur laquelle ils ont été effectués. Plus cette intensité est importante, plus elle indique aux stores que l’application est  » tendance  » et intéresse le public.

Mais aussi l’activité des utilisateurs de l’application. Si les personnes qui ont téléchargé l’application l’utilisent dans le temps, sans la désinstaller dans l’heure, par exemple, alors c’est un signal positif envoyé aux algorithmes de classement.

 

4. Les mises à jour

Les applications les plus populaires sont généralement celles qui sont fréquemment mises à jour.

Nouvelles fonctionnalités, corrections de bugs, adaptation aux évolution de la technologie et des systèmes d’exploitation…

Autant de manières de rafraîchir continuellement votre app pour offrir la meilleure expérience possible et ainsi obtenir plus d’avis positifs et de téléchargements : un vrai cercle vertueux.

mise à jour d'une application mobile

Par ailleurs, les algorithmes des app stores prennent en compte la régularité des mises à jours pour le référencement d’application mobile.

En résumé : ne laissez pas votre appli à l’abandon si vous voulez améliorer votre ASO.

 

5. La liste de mots-clés (Apple Store)

Terminons par une fonctionnalité propre à l’Apple App Store : la liste de mots-clés.

Rien de particulièrement compliqué ici : il s’agit seulement d’un champ à remplir avec votre liste de mots-clés (chacun séparé par une virgule sans espace), dans la limite de 100 caractères.

L’efficacité de ce champ pour booster votre ASO dépend donc uniquement de la pertinence des mots-clés sélectionnés à l’issue de la phase de recherche.

 

6. Les liens externes

Les références faites par les sites web externes. Comme pour le référencement naturel d’un site web, les liens provenant de sites externes au store vers la page de l’application sont appréciés et bien perçus, à la fois pour la crédibilité de l’application et pour sa popularité.

 

Notre conseil

Bien souvent la question du référencement in-store n’est même pas considérée lors du lancement des application mobile. Cette erreur vient d’une méconnaissance des techniques et de l’impact que cela peut avoir sur la réussite et les téléchargements.

Pensez à vous entourer de professionnels pour vous aider, mais surtout à toujours considérer votre cible comme « humaine », qu’il faut chercher à séduire par du contenu attrayant plutôt que par une sur -optimisation via l’emploi excessif de mots clés par exemple.

Malgré l’importance de ces différentes techniques d’app store optimization, l’élément clé pour le référencement d’une application mobile reste la qualité de l’app en elle-même.

Créer une app originale et utile, à l’interface ergonomique et esthétique, est indispensable pour qu’elle connaisse le succès.

Ne ratez pas cette étape cruciale : confiez la création de votre appli à un développeur professionnel.