SEO : comment migrer vers un nouveau site sans perdre son trafic  ?

()

Voici une question à fort enjeu SEO : comment migrer vers un nouveau site sans perdre de trafic ? En effet, la migration d’un site est une manœuvre utile mais délicate. C’est une manœuvre utile car elle permet un changement, par exemple de forme ou d’hébergement du site. On le sait tous, pour survivre sur Internet, il faut s’adapter.

Mais c’est aussi une manœuvre délicate d’un point de vue SEO : il faut à la fois laisser place à la nouveauté du site qui vient de naître, et en même temps savoir capitaliser le bénéfice du travail SEO patiemment réalisé à travers l’ancien site.

Il est donc préférable de prendre le temps d’opérer minutieusement la bascule de l’ancien site au nouveau, et de ne pas céder trop vite à la tentation d’une « tabula rasa », d’un « on refait tout à neuf » à la va-vite.

Pour vous aider à rentabiliser le précédent travail de création de contenu et de référencement sur l’ancien site tout en profitant des avantages du nouveau site, on vous explique point par point dans cet article comment migrer vers un nouveau site sans perdre de trafic.

 

1. La migration de site : un processus technique et rigoureux

On parle de « migration de site » lorsqu’on passe d’un site A à un site B. On reprend alors ou l’intégralité, ou une partie des pages de l’ancienne mouture, avant de faire un travail de correspondance entre chaque page des deux versions.

Mais avant d’aller plus loin et de vous expliquer les étapes successives de la migration de site, penchons-nous un peu sur les raisons de faire migrer un site.

D’abord, on peut vouloir faire migrer un site parce qu’on change de serveur.

Aujourd’hui de plus en plus d’entreprises, y compris des PME, font le choix d’un serveur dédié pour sécuriser leurs données voire obtenir des fonctionnalités supplémentaires comme un intranet d’entreprise.

Ensuite, on peut envisager une migration de site parce qu’on change de nom de domaine.

Cette volonté de changer de nom intervient souvent au cours d’une évolution de la stratégie marketing, ou du passage de l’entreprise originelle aux mains d’un autre.

C’est parfois aussi l’occasion de refondre plusieurs sites en un seul pour mieux centraliser les informations et le trafic.

Enfin, on peut envisager une migration de site pour pouvoir accéder à une meilleure technologie.

On pense par exemple au « responsive design », qui permet à votre site de s’afficher d’une manière optimale quel que soit le type d’écran (toutes tailles de smartphone, tablette, ordinateur).

Ou encore à un accès au protocole https, qui se généralise peu à peu. Ce dernier est en effet en passe de devenir un incontournable pour la bonne santé de votre site.

Gardez à l’esprit que l’absence de protocole https est mal vue à la fois par les internautes et par les robots de crawl.

Changement de nom de domaine, de serveur ou accès à une technologie plus avantageuse : dans tous les cas, une migration de site est une opération à fort enjeu SEO.

On vous détaille à présent les étapes à suivre pour une migration de site réussie et sans perte de trafic.

 migrer vers un nouveau site sans perdre son trafic
  • https://www.facebook.com/FaceNord/
  • @TFaceNord
  • Print Friendly
  • https://www.linkedin.com/company/18248387/
Source : freepik.com

 

2. Etapes pour une migration de site

Pour ne pas perdre de trafic, un migration de site doit suivre des étapes précises et, pour certaines, assez techniques.

Tout d’abord, il vous faudra établir un sitemap, c’est-à-dire un plan présentant l’architecture de votre site web en fichier XML. Celui-ci devra inclure toutes les URL, ainsi que les balises HTML.

Attention
N’oubliez pas les métadescriptions, importantes pour l’attractivité de chaque page et son positionnement dans les résultats de recherche.

La réalisation de ce sitemap est l’occasion de faire un état des lieux, non seulement globalement, mais surtout pour chacune des pages et pour chaque type de pages.

Il s’agit de dresser un « bilan de compétences » en termes de trafic brut, mais également de données plus affinées comme le nombre de partages ou le taux de clic sur telle ou telle partie du site.

Ne négligez pas cette étape cruciale : celle sert à déterminer ce qu’on garde, ce qu’on modifie ou ce qu’on supprime en vue du futur site.

Ensuite, ce sera le moment de récupérer tous vos contenus. Soyez minutieux et organisé en rangeant les contenus à la fois par contenu de page et par type de contenu (texte, image, son…).

Créer du contenu représente du temps, des compétences et de l’argent : veillez à ce qu’aucun contenu ne vous échappe lors de cette étape.

Puis vient le temps de faire correspondre chacune des anciennes pages avec chacune des nouvelles : c’est ce qu’on appelle la redirection.

Cette redirection doit s’opérer au plus près possible : ainsi, vous conservez le trafic fourni par les internautes du site précédent, et vous conservez également le bénéfice du travail SEO réalisé auprès de Google.

Pensez-y
Une fois cette étape réalisée, pensez à crawler votre ancien site. Le but ? Identifier et corriger au plus vite les éventuelles erreurs 404.

Après ce travail de détail, vérifiez la bonne correspondance entre les arborescences des deux sites.

Ensuite, faites à nouveau ce travail de correspondance, mais cette fois avec les URL.

A ce moment du processus, vous avez réalisé le plus fastidieux : la phase de préparation. Vient maintenant le moment fatidique où vous allez rendre opérationnelles vos redirections.

Deux options sont alors possibles :

  • Via un fichier htaccess
  • Via un plug-in

Vous pouvez créer un fichier htaccess, sorte de matrice qui sera lue en premier par le serveur web. C’est une possibilité assez longue et technique.

Ou bien votre CMS vous offre la possibilité d’utiliser un plug-in (c’est le cas sous WordPress), ce qui raccourcit et simplifie d’autant cette étape.

Pensez-y
Pour parachever ce lancement, pensez à crawler les deux sites pour une nouvelle vérification et faites la chasse à la moindre erreur 404.

Enfin, quelques temps après, faites l’opération symétrique de l’état des lieux réalisée au début, au moment de faire un sitemap.

Penchez-vous sur le positionnement SEO des nouvelles pages et des anciennes pour les comparer. C’est une étape féconde surtout si vous êtes tenu de justifier la rentabilité de la migration de site que vous venez d’effectuer.

 migrer vers un nouveau site sans perdre son trafic
  • https://www.facebook.com/FaceNord/
  • @TFaceNord
  • Print Friendly
  • https://www.linkedin.com/company/18248387/
Source : freepik.com

 

3. Trois erreurs à éviter

Pour compléter cette feuille de route par étapes, on a recensé pour vous les 3 erreurs à éviter pour migrer vers un nouveau site sans perdre de trafic.

Les erreurs 404

L’erreur n°1 à éviter, c’est de laisser des erreurs 404. Nous en avons parlé plusieurs fois au cours des différentes étapes du processus de migration.

Pourquoi est-ce si important ? Parce qu’un internaute qui tombe sur une erreur 404 va garder une mauvaise impression de votre site.

Le temps internet est extrêmement court, vous le savez : cet internaute va vraisemblablement aller sur la page du concurrent qui s’ouvre le plus vite.

Imaginez que cet internaute ait précédemment épinglé cette page de votre site dans ses favoris, et qu’il tombe sur cette erreur 404.

Lui qui croyais pouvoir se référer aussi souvent que nécessaire à votre page, passe de la frustration à un sentiment d’abandon pur et simple.

Gardez toujours à l’esprit combien data et émotion sont connectés dans le SEO…

 

Copier / coller votre ancien site

L’erreur n°2 à éviter, c’est de refaire le même site à l’identique.

En effet, cela sonnerait comme un « tout ça pour ça ? » dans la tête des internautes du précédent site s’attendant à des améliorations liées à la migration de site, et induirait une perte de trafic.

Faire trop de fusions de pages

L’erreur n°3 serait de chercher à fusionner trop de pages. Cela déséquilibrerait la correspondance entre les deux arborescences.

Peut-on tout de même fusionner deux anciennes pages en une nouvelle ? La réponse est oui : migrer un site, c’est aussi du changement, sinon l’opération n’a pas d’intérêt.

Mais il faut veiller à ne pas le faire dans des volumes trop importants sous peine de mettre à mal la bonne fluidité entre les deux versions du site.

 

4. Les bienfaits d’une migration de site

Certes, le processus de migration d’un site est un parcours semé d’embûches. Les erreurs possibles sont nombreuses, et les étapes fastidieuses. Mais les récompenses possibles sont à la hauteur de cet effort. Explications.

Au moment de la bascule et quelque temps après, on risque d’enregistrer une baisse de trafic.

Pourquoi ? Parce qu’il faut le temps que les internautes prennent en main le nouveau site d’une part, et d’autre part parce que dans un premier temps, les spybots seront plus longs à crawler votre nouveau site.

Mais si la migration est correctement effectuée, la remontée de trafic ne se fera pas attendre, et dépassera souvent les chiffres de l’ancien site.

Pourquoi ? Parce que la préparation de la migration du site aura été l’occasion d’un véritable audit SEO du site. Vous avez là une formidable occasion de renouveau !

Vous pouvez améliorer l’ergonomie du site par la recette connue d’un bon maillage interne et d’un fil d’Ariane performant. Mais pour aller plus loin, pensez à étudier la profondeur de votre site.

La règle générale implique de ne pas aller au-delà de quatre niveaux.

D’ailleurs cette même règle globale de l’architecture du site vaut aussi au sein de vos articles, où il est conseillé en langage HTML de ne pas aller plus loin que les balises H4.

On l’aura compris, la migration de site est un processus à fort enjeu SEO, qui peut faire basculer en bien comme en mal le référencement de la nouvelle version de votre site.

Pour optimiser les bienfaits de cette migration, il faut cependant en respecter point par point les étapes clés.

Notre conseil

Vous souhaitez échanger à propos de vos contenus texte et de leur qualité SEO en vue de votre futur site ? Rendez-vous sur Rédacteur.com pour trouver des professionnels de l’écriture web à l’écoute de votre projet.

À quel point cet article vous a-t-il été utile?

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Note moyenne / 5. Nombre de votes:

Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à noter ce message.

Comme vous avez trouvé ce post utile ...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile!

Améliorons ce post!

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cet article?